Posted on

Légumes d’automne

L’automne est arrivé et avec lui, les légumes qui nous préparent pour l’hiver, ceux qui vont nous donner des antioxydants afin de maintenir un bon seuil d’immunité. En première place, ceux de la famille des choux:

Le chou-rave: légume encore trop peu connu, mais qui au vu de ses vertus, mériterait une plus belle part dans nos menus quotidiens. Il a le goût et un peu la texture de la tige du brocoli; à préparer sous toutes les formes, cru rapé, cuit sauté, en wok, gratin, etc…

 

Les brocolis sont très beaux et très grands: entre 500 et 750 gr/pièce. La seule fertilisation que nous avons donné aux plants a été de l’herbe fraiche, bref de l’azote naturel.

Les poireaux d’automne. Pas de mouche du poireau pour l’instant. Les pieds de ciboulette sont un indicateur: la mouche du poireau s’attaque d’abord à la ciboulette. C’est donc calme dans ce domaine par ici. On voit quelques effets des thrips sur les feuilles, mais c’est purement esthétique, le pied du poireau est d’un beau blanc, intègre.

 

2 planches de poireaux (sur les 6) ; en tout presque 7000 pieds, de quoi passer l’essentiel de l’hiver.

 

Les carottes. Cela fait un bon mois qu’elles garnissent notre étal; les différentes couleurs ne laissent pas indifférent. Notre préférée est la rouge sang – c’est ainsi qu’elle s’appelle: bien formée et au goût bien marqué: enfin une carotte qui a du goût. On reconnaît également la Jaune du Doubs, la Rodelika (couleur classique).

 

Les panais. Très beaux et très longs (ça ne parait pas sur la photo, mais ils ont entre 25 et 35 cm de long). L’essentiel est dans le goût. L’essayer, c’est l’adopter.

 

A venir, d’ici 2-3 semaines: le chou blanc lisse ainsi que les premiers choux-fleurs.

 

Les courges. Essentiellement du potiron et du butternut, mais également une grosse courge italienne (nous avons rapporté l’hiver dernier les graines de chez un maraicher toscan).

 

Egalement arrivés à maturité: les épinards, la roquette, le céleri-rave, la betterave rouge.

Les tomates sont toujours présentes sur notre étal (nous venons de ramasser 120 kg cette après-midi – 29 septembre) et le seront – si tout se passe bien – jusque fin octobre. Entre les plants chauds qui continuent de produire et tous ces légumes d’automne, notre étal de marché déborde; il a beau avoir 9 mètres de long, on ne sait plus trop où caser certains légumes. Après tout le travail de la saison, cela fait chaud au coeur de pouvoir présenter un tel étal.