Posted on

Première approche du sol vivant

 

Dans cette rubrique, nous renvoyons vers différentes ressources existantes sur le web et qui font référence en matière d’agronomie du sol vivant.

Les ressources de base

En premier lieu, il convient de mentionner les deux sites qui traitent de la manière la plus explicite du sujet:

  • Tout d’abord, Vers de terre Production, qui est l’école agronomique (numérique) de la vie du sol, fondée par François Mulet en 2017, avec la chaîne Youtube associée sur laquelle vous trouverez des centaines d’heures de formation, conférences…
  • Historiquement, le site et la chaine Youtube Maraichage sur sol vivant fut créée avant Vers de terre Production. Comme son nom l’indique, Maraichage Sol Vivant se concentre surtout (mais pas que) sur l’aspect maraichage alors que Vers de terre Production a une vocation plus universelle et touche tous les domaines de l’agriculture (viticulture, élevage, agroforesterie, etc).

Aller droit au but

  • Voici le cycle de 6 conférences de François Mulet qui établissent les principes du sol vivant et une approche globale.
  • Pour les agriculteurs, agronomes, passionnés, qui veulent aller plus loin, ici le cycle de conférences de Konrad Schreiber (ancien éleveur, agronome (DE), conseiller en systèmes de production pérenne) sur la fertilité des sols : pourquoi ça peut pousser tout seul ?
  • Quand vous aurez vu/écouté ces deux cycles, vous glanerez par vous-même dans les sujets qui vous intéressent sur ces chaînes Youtube.

Ailleurs

Le thème de la vie et de la fertilité des sols devient de plus en plus émergeant, c’est pourquoi nous citons ci-dessous, à titre d’exemple, des articles qui paraissent sur différents sites à ce sujet. Après, à chacun de faire ses recherches et de se former dans ce domaine. Aujourd’hui, les outils et les connaissances sont là; nous sommes tous des acteurs de la vie du sol – à différents degrés, certes – mais nous sommes tous confrontés à moment donné au choix: voulons-nous réaliser/soutenir une agriculture du vivant ou bien je continue à réaliser/soutenir le « modèle de papa », c’est-à-dire une agriculture d’après-guerre basée sur le travail du sol et la chimie ?

 

Sciences et Avenir (octobre 2016): L’intérêt du non-labour confirmé.