Posted on

Saison 2019

Saison compliquée que la saison 2019; il n’est pas simple de travailler avec Dame Nature, elle a ses caprices. Néanmoins, après quelques déboires, nous nous en tirons plutôt bien.

Voici un panorama photographique au fil des mois. Il y aurait beaucoup à dire, nous n’en avons pas le temps; ces quelques photos résument plus facilement l’activité qu’un long discours.

Mars 2019

Avril 2019

Mai 2019

Juin 2019

Juillet 2019

Août 2019

Posted on

Août 2019

Après une attaque de pucerons noirs (conjurée grâce au savon noir), les courges ont poussé comme il se doit – pour des courges.
Depuis début août, c’est la folie des tomates. Impossible de sortir d’une des serres sans emporter au moins une centaine de kilos; quand on fait cela 4 fois par semaine, ça commence à faire du monde…
En tout cas, ça fait un bel étal. Dieu merci, jusqu’à présent, nous avons réussi à toutes les vendre, même les semaines à plus de 400 kg.
Dans les serres, ça ruisselle de tomates.
Fin août, les plants sont aussi hauts que les supports de culture, donc 3,2 m à St-Aubin et 2,7m chez nous.
Les aubergines et le tutorage des aubergines… à chaque maraicher sa méthode…
Une planche de poivrons entre deux planches de tomates.
Pendant ce temps, les poules ont le feu (sacré) aux fesses.
Posted on

Juillet 2019

Le séjour d’Anna et Johanna fut un beau moment: deux stagiaires venus (à vélo, svp!) du fin fond de l’Allemagne et nous aidant avec intelligence, gentillesse et le légendaire amour du travail bien fait propre aux Germaniques.
Les patates primeurs, elles ont bien travaillé, elles aussi…
Récolte et séchage de l’ail. Petite production, cette année, nous verrons cela en plus grand format à l’automne.
Grosse production de haricots, cette année: Syra cueille environ 30 kg toutes les semaines, depuis début juillet. C’est la championne de France en cueillette de haricots…
Récolte, séchage et défanage des oignons. Grosse récolte cette année, environ 1,5 tonne.
Après l’ouverture du magasin de producteurs à Livarot, fin janvier, c’est au tour de Vimoutiers d’avoir son magasin. C’est donc une 2e association de producteurs qui a été créée à cet effet.
Le magasin a ouvert ses portes le 1er août.
Posted on

Juin 2019

Une partie du chantier poireaux (18 000 en tout).
L’épandage de pied de lin.
Pendant ce temps, les oignons poussent. A droite, le semis de carottes en cours d’arrosage.
Les patates poussent bien également. Dommage que la canicule de juillet aura raison d’une partie des fanes.
L’installation de l’irrigation se termine (enfin…) : les tuyaux ont été enterrés et le cabanon au bord de la rivière est également achevé.
Les premières tomates sont arrivées vers le 20 juin; cependant la maturation se fera très lentement cette année, nous n’aurons du débit important qu’à partir de fin juillet. C’est aussi ça, la Normandie…
Par contre, les courgettes donneront sans répit dès la mi-mai.
Posted on

Avril 2019

Plantation des pommes de terre de conservation avec la nouvelle planteuse (qu’on a fait venir de Pologne)
Un petit coup de butteuse après cela, et on recouvre de matière organique ; à droite, c’est déjà fait avec du fumier de cheval.
Ici, un nouveau terrain sur lequel on vient d’implanter 2000 m2 de pommes de terre de conservation.
La serre à fraises; les premiers essais avec la toile de chanvre (de part et d’autre).
La 1ère courgette de l’année: le 29 avril.
Il faut bien que Syra s’amuse aussi un peu: ici la plantation patates en petit calibre.
Posted on

Mai 2019

Les patates primeurs progressent.
Récolte des fèves
Un nouveau terrain sur le plateau de l’Eure, à 6 km de chez nous. Les planches permanentes en billon viennent d’être créées.
Encore de la pomme de terre de conservation (ici au terrain du Coudray), avec alternance de couverture organique, fumier de cheval/pied de lin.
Posted on

Mars 2019

Culture de mâche dans la serre à St-Aubain
Les salades repiquées en février
Livraison de 60 m3 de pied de lin: couverture organique utilisée pour couvrir le sol après un semis.
Pied de lin étendu sur les planches de pommes de terre primeurs avec la sableuse.
Dans notre serre (terrain principal), on couvre les plants d’aubergines, tomates et courgettes qui ont été repiqués en ce mois de mars. Grâce à la double bâche de la serre et aux voiles de forçage, nous n’avons pas perdu de plants chauds, ce printemps.
Une belle culture de choux sur compost de champignonnière.
Les plants de courgette, en mars.